Je suis une green girl imparfaite.

11:54

... Déjà, je suis imparfaite car j'utilise un affreux anglicismo-néologisme.

Mais au delà de ça, il y a bien d'autres points où je sais que je ne suis pas parfaite en terme d'éco-responsabilité, ou de beauté/santé biologique.

Cet article n'est pas véritablement un mea culpa, mais plutôt une recherche d’honnêteté intellectuelle et un souci de transparence envers ceux qui lisent mes articles. C'est également un moyen pour moi d'aller en amont de certaines critiques (justifiées pour certaines) qui arriveront sans doute, tôt ou tard.

pourquoi je suis une green girl imparfaite écolo biologique bio fille mauvaises habitudes alimentaires vie internet danger


Je ne suis pas et ne serai sans aucun doute jamais une gourou du 100% biologique. J'admire ceux et celles qui arrivent à être parfaits dans leur mode de vie et ainsi propager un exemple duquel s'inspirer. Mais ce n'est pas mon cas.

Abordons ensemble quelques aspects peu écolo dont je suis consciente.

Je bloggue...

Commençons par le plus évident ! Nous nous baladons en toute impunité sur la Toile, un immense serveur virtuel, que dis-je, un monde interconnecté qui stocke nos données à l'infini. C'est beau n'est-ce pas ?
Mais où vont nos données, où sont-elles stockées ?

Ici, entre autres.

big data google pollution attention danger données personnelles
Coucou, moi c'est le Big Data Google.

Est-ce polluant ? Oui !

Des travaux, comme ceux du groupement de service Écoinfo, créé par le CNRS, sont venus rappeler à quel point les technologies de l’information sont consommatrices d’énergie et produisent des gaz à effet de serre à toutes les étapes de leur cycle de vie : conception et transport des équipements, usage et fin de vie.

En phase d’utilisation, les éléments essentiels du Big Data peuvent se répartir en trois catégories : les équipements terminaux, les réseaux et les centres de données qui consomment chacune une puissance électrique comparable, de l’ordre de 40 gigawatts en 2013, soit une quarantaine de tranches de centrales nucléaires.

Sans compter que cette immense collecte de données pose des problèmes éthiques et financiers, qui par effet boule de neige, sont de véritables soucis environnementaux et personnels.

Cette vidéo en parle avec humour :



Je me décolore les cheveux...

Deuxième point, un peu moins grave en terme de ton : mes cheveux sont décolorés. J'ai un balayage, ce qui n'est clairement pas bénéfique pour mes cheveux, j'en suis consciente.

Mais ma couleur de cheveux est la résultante d'un problème plus global d'acceptation de soi, et comme on dit, Rome ne s'est pas faite en un jour...

oops my bad cheveux blond hair color


Je ne mange pas "sainement" en permanence...

S'il y a bien quelque chose que j'aime faire, c'est cuisiner, et par extension, manger. J'aime la bonne nourriture, avec un penchant pour la nourriture italienne, ce qui sous-entend forcément des plats assez copieux et riches.

J'ai beau faire des cures de jus, essayer de mixer des super-aliments... je ne dis pas non à un plat de lasagnes de temps en temps.

lasagne lasagna tomate miam yummy


Je continue de consommer des aliments dont je connais la nocivité...

Je m'explique : je sais par exemple que les produits laitiers (issus d'un lait de vache) sont nocifs pour la santé, aussi bien à cause des hormones contenues dans ce breuvage qu'à cause des antibiotiques qu'on force les vaches à ingérer.

Pour autant, je mange des plats avec de la crème, j'utilise du beurre dans mes gâteaux...

Certains cosmétiques que j'utilise contiennent des substances loin d’être idéales...

... Mais si je le fais ce que je n'en ai généralement pas le choix, à cause d'un acné qui est incontrôlable par exemple.

Mais mais maaaaaaais...

Ce que j'aime chez l’être humain est sa capacité à connaître la nuance, alors apportons tout de même un peu de positif parmi ce flot de négatif :

  • Je ne mange de la viande qu'une fois par semaine en moyenne. Pour les végétariens, ce "positif" risque de faire sauter au plafond, néanmoins, venant d'une famille grosse consommatrice (à raison d'une fois par jour et parfois deux), cela sonne comme un succès écologique et idéologique chez moi.
  • Je ne mange plus de charcuterie
  • Je ne bois plus d'alcool ou alors de manière fort occasionnelle (1 ou 2 fois par an)
  • Je me nourris principalement des légumes du jardin de mon compagnon
  • J'utilise principalement les transports en commun ou je marche si je le peux
  • Je boycotte certaines marques par souci idéologique ou sanitaire (ex: je ne mange aucun OGM "déclaré sur l'étiquette" ou connu comme étant généralement issu de la transformation de cultures transgéniques)
  • Je fais du sport entre 2 et 5 heures par semaine

animal green vert foret forest nature moving

A l'instar de Rousseau, voici mes confessions.

Libre à vous de vous confier en commentaire...

Vous aimerez aussi...

26 commentaires

  1. Coucou Miss,
    Elle est très sympa cette idée d'articles et je suis un peu comme toi. J'utilise autant que possible des produits Bio ou naturels, je suis végétarienne, je fais le tris de mes déchets (à un point qui frôle la maniaquerie... ^^) mais à côté de cela j'ai beaucoup de mal à me mettre au sport et il m'arrive souvent à de terminer mon repas de carottes râpées en mangeant des bonbons devant la télé. L'essentiel, c'est de faire un minimum d’efforts, et surtout d'avoir conscience de ses problèmes. si chaque personne de la planète faisait ne serait-ce qu'un tout petit geste, le changement serait considérable. Alors faire un peu, c'est déjà très bien.
    Je te souhaite une belle journée.
    A bientôt. Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Lili,

      Merci de tes petites confessions, qui finalement, font de toi une personne normale ! Oui, nous ne somme pas tous de super héros, mais je suis d'accord : nous faisons des efforts, des gestes, une contribution à notre petite échelle !

      Bisous, belle journée à toi et à bientôt !
      <3

      Supprimer
  2. Coucou Lucie ! Super article vraiment ! Et je suis finalement comme toi, je consomme encore de la viande, mais beaucoup moins qu'avant, tout simplement parce que cela me fait de moins en moins envie, mais pour rien au monde je me priverai d'une bonne raclette/charcuterie/cornichon l'hiver, pas plus que des sushis poulets/sésame en été... Mais je n'achète rien qui est issus de l'expérimentation animal... Je privilégie comme toi les légumes et les fruits de saison et biologiques, mais je ne suis pas vegan.. J'adore le fromage, la crème pâtissière. En faite mon point de vue, c'est que l'homme depuis toujours, mange des produits issus de la production animal : le miel, les œufs, le lait ... Je ne comprends donc pas pourquoi on devrait s'en priver, surtout si on prends le temps d'avoir notre poulailler ect... Jamais je me priverai de tout cela, et jamais j'imposerai ce mode de vie à mon compagnon et ma famille. A côté de ça, je fais attention à la pollution, aux produits chimiques, aux provenances de produits... Et ça me suffit pour me faire sentir bien dans ma peau :)

    Bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Elodie !

      Tu abordes un point qui est, je pense, essentiel : le plaisir. Car oui, je pense qu'il est important de savoir faire la part des choses entre un mode de vie sain et un mode de vie d'ascète.
      Tu as de bons principes : pas de vivisection, recherche des provenances...
      Tu sais déjà que je suis aussi d'accord avec toi sur les produits issus de la production animale : je mange du miel bio, les œufs du poulailler, et je prends du lait bio également.
      Jamais je n’arrêterai de manger des œufs ou du miel, surtout que les œufs sont non fécondés...

      Voilà voilà !

      Bisous ma belle. <3

      Supprimer
  3. C'est à peu près pareil de mon côté ! Je suis loin (très loin) d'être une green girl. Mais j'essaye de l'être du mieux que je peux. Je pense que le principal est de faire des efforts, d'être dans une démarche qui tend à s'améliorer ! Article déculpabilisant : merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton petit commentaire Fay !
      Je suis contente que tu ailles dans la bonne voie tout en étant dans la mesure ;) je suis aussi contente que mon article t'ait déculpabilisée :)

      Bises!

      Supprimer
  4. je pense que chacun est unique et que chaque pas fait vers l'écologie, l'écnomie, l'éco tout ce que tu veux est de toute façon positive et si on considère par exemple que quand on se balade y'a vachement moins de papiers gras et emballages qui traînent sur les sentiers, juste ça je pense que c'est une victoire =)
    Je ne suis pas green pas bio, pas végé, je suis mixte et omnivore et je prône surtout d'éviter de surconsommer ;-)
    gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, une consommation responsable est essentielle. Je préfère quelqu'un de modéré à un faux écolo qui conduit un 4x4 en ville. ;)

      Supprimer
    2. mais oui c'est trop ça, combien de coco écolo coincé je connais qui te donnent des leçons (tu mets une bouteille en verre dans ta poubelle, satan !!) et roulent avec des monstres assoiffés de gazole !
      Chez moi il y a des gens en réinsertion embauchés juste pour sortir les bouteilles des déchets ménagers, j'offre du taf ;-)
      bisous

      Supprimer
  5. Je me reconnais pas mal dans ton article, et même si je suis bien plus green que la plupart de mes amis, je ne suis pas non plus cohérente à 100%.
    Au niveau soin beauté je n'utilise quasimment plus que du naturel/fait maison et quelques produits bio, par contre je suis beaucoup moins regardante pour le make up. Pareil pour les produits solaires, l'essai du bio n'a pas été très convaincant (et la question n'est pas aussi simple que l'on pourrait imaginer, voir l'excellent article de Nelly à ce sujet : http://www.nelly-cosmetique.com/2015/04/12/les-cremes-solaires-mineral-ou-chimique-la-peste-ou-le-cholera/)
    Côté cuisine, à la maison c'est bio et fait maison (mon homme cuisine très bien !), par contre au resto/chez des amis je suis le mouvement, manger une carotte non bio ne va pas m'empêcher de dormir.
    L'important est de ne pas sombrer dans l'extrémisme, et il ne faut pas que notre mode de vie devienne un facteur de stress. Car le stress, c'est vraiment pas bon pour la santé non plus !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis à peu près comme toi, même si j'essaie de plus en plus de migrer vers un maquillage biologique ! :)
      Merci de ton commentaire Manu !

      Supprimer
  6. En étant moi aussi très imparfaite sur tous ces points, je ne peux que te comprendre ;-)

    Mais je crois que l'important, c'est de consommer de manière responsable ! Je fais également très attention à la qualité des aliments que je consomme et je préfère consommer local (en agriculture raisonnée) que bio venu de l'autre bout de la terre. Après pour certains produits... on a pas vraiment le choix (le café en France, ça ne pousse pas encore ;-)

    P.S. : je passe sur la partie concernant les lasagnes... Dans un monde parfait, ça serait un peu ma diète de base ^_^

    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien d'accord avec toi Gabrielle :)

      Ouii dans un monde idéal je mangerais lasagnes, mozzarella, tiramisu, et panna cotta à m'en exploser la panse sans prendre un gramme ni courir aucun risque d'infarctus :D

      Bises !!

      Supprimer
  7. Ouf tu n'es pas parfaite et c'est tant mieux ! Le principal, c'est d'assumer (d'abord !) et surtout d'avoir l'info ! Quand tu dis, par exemple, que tu ne manges pas sainement en permanence, éh bien tu le fais en connaissance de cause... c'est, selon moi, le plus important. Bises ! http://valeriesdays.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai conscience de mes défauts, et je tente de les améliorer quand c'est possible : telle est ma démarche ! :)

      Bises

      Supprimer
  8. J'aime beaucoup ton article, et je me reconnais dedans :)

    On essaie d'être le plus possible "écolo" mais dans la société actuelle ce n'est pas si facile...

    Blondie
    Blondieandco.fr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est certain ! Pour vivre au mieux, l'idéal est de s'éloigner au maximum de la société actuelle :)

      Supprimer
  9. Je trouve que les petits gestes que tu fais au quotidien sont déjà énormes. Et tu n'as pas à te tracasser la tête, très peu de personnes ont cette démarche de recherche du naturel, tu peux être fière de toi ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ohhhh tu es mignonne :)
      Merci Linda ! Mais j'ai toujours l'impression de ne pas en faire assez... L'important est de faire son maximum et de s'améliorer là où on pêche :)

      Supprimer
  10. Ton article est super intéressant ! Sincèrement, je vois mal quelqu'un être 100 Green ! Franchement, toute notre vie est basée sur des trucs dégueulasse, nous sommes robotisés à consommer mal, mangé mal, ... on joue sur nos besoins et attentes pour nous proposer des produits qui nous font baver à chaque fois! Le naturel ne répond pas à tous les besoins malheureusement, et puis ce n'est pas facile de changer les habitudes. J'essaie de manger vegan mais bon c'est dur les goûts n'ont rien à voir et j'ai vraiment du mal à m'habituer. Je retourne vite aux mauvaises habitudes (bon tout comme toi je mange très très très peu de viande mais bon qq nuggets ou un hamburger avec un steak bah voilà hein ça fait saliver aussi parfois...). C'est déjà bien qu'on change de mentalité et qu'on se rendent compte petit à petit que nous devons consommer autrement et qu'on nous devons arrêter de nous faire manipuler. Impossible d'être 100% green, mais c'est en bonne voie pour que peut-être nos enfants le soient !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que c'est la meilleure optique : tenter de faire de son mieux pour laisser un espace propice à l'épanouissement pour nos futurs enfants !
      Je pense aussi qu'avoir conscience de ses actes est le début des bonnes actions aussi bien pour soi que pour les autres et pour la planète !

      Supprimer
  11. Ouuaa, quelle sincérité, j'aime bien ton franc parlé!
    A notre âge c'est difficile d'être complètement clean dans notre quotidien. Surtout si nos parents ne nous l'ont pas enseigné, ou ne vivaient pas de cette manière. L'avantage c'est qu'avec cet article tu as un axe de progression, j'imagine parfaitement que dans un an tu pourrais le réécrire avec tes changements. Ca serai super intéressant.

    En tout cas bravo pour ton blog, je vais continuer à te suivre, pour voir la green girl en toi s'épanouir et grandir.

    A très bientôt. Take care :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marie pour ce commentaire touchant et encourageant !
      Oui, dans un an je pourrai mettre en avant les progrès, que j'espère significatifs !

      Bises :)

      Supprimer
  12. :) je suis un peu comme toi !! j'essaie de faire attention, mais parfois, je préfère ce qui me fait du "bien à la tête" : cheveux décoloré, un petit Mcdo de tant en temps !!!

    RépondreSupprimer
  13. On ne peut pas être parfait ça existe pas, et ceux et celles qui le prétendent je ne les crois pas. Si tu es vegan et que tu n'achète pas de cuir et bien tu consommes d'autres matière (comme par exemple pic) qui ne sont pas bon pour la planète et la santé non plus. Y des contradictions partout et c'est normal! L'important c'est de faire plein de petits, moyens ou grands gestes au quotidien et de se poser des questions au quotidien sur notre consommation. Super Article ma belle! julie xx

    RépondreSupprimer

Exprimez-vous !