Comment analyser la composition des cosmétiques ?

11:03

Comment analyser la composition des cosmétiques ? Bonjour tout le monde !

Les cosmétiques pullulent, les promesses sur le flacon d'autant plus, et les marques usent de procédés frauduleux pour vous faire croire aux bienfaits de leurs produits, et au naturel de ces derniers : on appelle ça le greenwashing.


comprendre et analyser la liste des ingrédients dans les cosmétiques


Dans cette jungle de langages hermétiques, je pense qu'il est intéressant d'avoir quelques pistes pour déchiffrer la liste des ingrédients...

La liste INCI est votre amie (oui, oui n'ayez pas peur) pour connaitre ce que cachent vraiment vos produits de beauté.

rechercher et comprendre liste inci

Procédons dans l'ordre...

Qu'est-ce que la liste INCI ?

La nomenclature internationale des ingrédients cosmétiques ou INCI, abréviation de International Nomenclature of Cosmetic Ingredients a été conçue en 1973 par la Cosmetic, Toiletry and Fragrance Association (CTFA), association américaine regroupant des fabricants de cosmétiques. En Europe, son utilisation est obligatoire pour les cosmétiques depuis 1998 : tous les cosmétiques doivent donner sur leur emballage la liste complète des ingrédients dans l'ordre décroissant de leur quantité et sous leur dénomination INCI.

(Merci Wiki !)

Vous l'aurez compris, il s'agit de la liste exhaustive (à priori) des ingrédients contenus dans un produits. 

Si je parle de langage hermétique, c'est parce que cette liste utilise les noms non vernaculaires des ingrédients, c'est-à-dire leurs noms latins. Les ingrédients non présentés en latin sont en anglais.

C'est à ce moment précis que vous regrettez de ne pas avoir pris l'option Latin au collège...

i don't know what that means gif

Mais ne vous inquiétez pas, tout n'est pas perdu !

Tout d'abord quelques informations de base : 

  • les extraits de plantes sont donnés en latin
  • les noms de molécules et les noms usuels sont donnés en anglais
  • les ingrédients parfumés sont rassemblés sous le nom générique de parfum
  • les colorants utilisés sont réunis en fin de composition et sont désignés par un code couleur nommé Colour Index : celui-ci commence par les lettres CI puis finit par 5 chiffres qui correspondent à la teinte (par exemple : CI 75470 correspond à la couleur cochenille)
  • les ingrédients sont classés par ordre de concentration dans le produit, c'est-à dire que l'ingrédient le plus concentré est celui qui apparaît en premier dans la liste
  • en dessous d'une concentration de 1%, les ingrédients peuvent être (et sont généralement) dans le désordre
Jusqu'ici vous suivez ? Continuons dans ce cas...

Ce que vous devez absolument garder en tête : Observez en détail la liste des 5 premiers ingrédients, ils représentent généralement 70 à 80% de la composition de vos cosmétiques, s'ils contiennent des produits toxiques ou potentiellement nocifs, évitez les.  

Les ingrédients les plus courants

Aqua (Water)

L’eau est l’ingrédient le plus commun des produits cosmétiques liquides. Comme pour tous les solvants, de sa qualité dépend en grande partie celle du produit fini. Ainsi, vous pouvez parfois lire sur les étiquettes "Purified Water" : cela signifie qu'elle a subi un traitement physique destiné à éliminer les impuretés.

Jesse Pinkman from Breaking Bad drinking water

L’eau favorise l’oxydation des autres composants et le développement de micro-organismes dans le produit. Sa présence peut donc expliquer en partie celles des antioxydants et des conservateurs.

Le saviez-vous ? Une texture solide est la plupart du temps gage d'un produit sans eau, appelé génériquement baume.

SLS/SLES (Sodium Laureth Sulfate)

C’est un composé éthoxylé, autrement dit un composant fabriqué à partir d'oxyde déthylène, un gaz très réactif et hautement toxique.

Après purification, on ne retrouve normalement pas de trace de cette substance dans le produit fini.

Mais ces derniers peuvent toutefois être contaminés au dioxane qui est une substance irritante. 
Le Centre International de la Recherche sur le Cancer classe le dioxane comme potentiellement cancérigène pour les humains et il est persistant, autrement dit peu biodégradable.

A haute dose, ce produit élimine les barrières naturelles de l'épiderme, et l'expose aux maladies et irritations diverses.

On le retrouve dans un large gamme de produits cosmétiques (savons, shampooings) mais aussi dans les liquides vaisselles, les lessives liquides etc. Il est si puissant qu'il a longtemps été utilisé dans les produits de nettoyage industriel.

disgusted face gran torino clint eastwood

Comme lu sur le site Le Flacon :

Il existe beaucoups d'ingrédients éthoxylés. Les plus connus sont ceux dont le nom comporte le terme PEG (PolyEthyleneGlycol), suivi ou non d'un nombre qui représente le nombre de motifs.
Sont aussi éthoxylés les nombreux ingrédients dont le nom contient le suffixe "-eth".

Leurs cousins, les ingrédients propoxylés, sont beaucoup moins fréquents, et se distinguent par l'acronyme PPG (PolyPropyleneGlycol) à la place de PEG ou le préfixe "hydroxypropyl-" à la place de "hydroxyethyl-".

Propylene glycol

Le propylène glycol (PG) est un ingrédient utilisé à usages industriels et pharmaceutiques ou agropharmaceutiques (solvant ou pesticides), à faible dose comme additif alimentaire et depuis peu dans les cigarettes électroniques (liquide à vapoter). 

Il est issu à faible coût de la carbochimie, et généralement de la pétrochimie.

Ai-je besoin d'en dire plus ?


Après ce petit tour d'horizon détaillé, présentons les ingrédients les plus nocifs...

Les perturbateurs endocriniens

Pour vous présenter les dangers de ces produits, je vais reprendre en substance la structure du très bon article de présentation des perturbateurs endocriniens présent sur le site Oolution :

  • Les Parabens : Plusieurs études révèlent qu’ils perturbent le système endocrinien en se comportant dans le corps comme des œstrogènes. Comment les éviter ? Très simplement, en choisissant des produits étiquetés « Sans parabens ». Leurs noms sur une liste INCI : BUTYL PARABEN, ETHYL PARABEN, METHYL PARABEN, PROPYL PARABEN.
  • Les Phtalates : Ce type de molécule est essentiellement présent dans les parfums, les vernis à ongles et certains produits coiffants. Les phtalates réduisent très significativement la production de l’hormone sexuelle masculine appelée testostérone et chez les femmes, les phtalates stimulent au contraire le développement sexuel entraînant une puberté plus précoce. Comment les éviter ? Il faut donc éviter tous les produits contenant dans leur liste d’ingrédients INCI le nom de DIETHYL PHTHALATE ou tout nom composé à partir de PHTHALIC ACID
  • Les Alkylphenols : Ils peuvent être présents dans certains produits nettoyants corps et cheveux, mousse à raser et produits coiffants. Comment les éviter ? Il faut donc éviter tous les produits contenant dans leur liste d’ingrédients INCI le nom NONYLPHENOL ou tout nom composé à partir de NONOXYNOL
  • Les Ethers de Glycol : Le plus utilisé est le PHENOXYETHANOL, en tant qu’agent conservateur des formules. Il n’y a pas encore d’étude montrant un effet de perturbation endocrine à proprement parler, mais une évaluation de l’ANSM a montré des risques pour la reproduction.
  • Les filtres chimiques à UV : Présents dans les crèmes solaires, certains produits capillaires (shampooings, crème de jour…) ou vernis à ongles, ces molécules chimiques qui filtrent les UV ont aussi un effet de perturbation endocrinienne avérée. Comment les éviter ? Il faut donc éviter tous les produits contenant dans leur liste d’ingrédients INCI le nom BENZOPHENONE, OXYBENZONE, ETHYLHEXYL METHOXYCINNAMATE et 4-METHYLBENZYLIDENE CAMPHOR.
  • Le BHA : Il est utilisé dans les formules comme conservateur ou comme fragrance. Comment l’éviter ? Il faut donc éviter tous les produits contenant dans leur liste d’ingrédients INCI le nom BHA.
  • Le Triclosan : Il s'agit d'un puissant anti-bactérien. Comment l’éviter ? Il faut donc éviter tous les produits contenant dans leur liste d’ingrédient INCI le nom TRICLOSAN.
  • Les Silicones : Je vous en parlais plus haut dans la rubrique "Sodium Laureth Sulfate".
  • Le Buthylphenyl methylpropional : Cet ingrédient est utilisé comme fragrance. Comment l’éviter ? Il faut donc éviter tous les produits contenant dans leur liste d’ingrédients INCI le nom BUTYLPHENYL METHYLPROPIONAL.
Bon... A ce stade, normalement, j'ai perdu 75% des lecteurs. 

gif duck falling asleep


J'ai bien conscience qu'il n'est pas évident (voire impossible) de retenir une telle quantité d'informations. Ainsi, il y a un site de référence pour vous aider dans votre recherche INCI : La Vérité sur les Cosmétiques.

la vérité sur les cosmétiques site recherche inci bannière


C'est un peu l'ouvrage de référence, la Bible de toute personne désireuse d'analyser la composition de ses cosmétiques.

Vous pouvez compléter l'analyse sur le site du Flacon, qui vous donnera une explication détaillée sur les usages et procédés de fabrication d'un grand nombre d'ingrédients.

Bon... Ça fait beaucoup de négatif tout ça !

Le positif alors ? Messieurs, dames, il y a :

Les labels de confiance :

labels biologiques et biodynamiques de confiance

Que garantissent-ils ? Faisons le point avec cette illustration trouvée sur Idecologie :

Les autres critères de sélection :

  • Non testé sur les animaux 
  • Naturel 
  • Fabriqué en France
  • Issu du commerce équitable

Alors, allez, désormais ! N'ayez plus peur des listes INCI, et choisissez vos cosmétiques en pleine conscience et pleine confiance !

Vous aimerez aussi...

31 commentaires

  1. Au moment au j'ai vu l'imagine du canard, j'avais envie de t'écrire, c'est bon j'ai mal à la tête... désolé j'ai pas tenu jusqu'au bout...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha ha je m'en doutais, c'est bien pour ça d'ailleurs que le petit canard est à cet endroit ;)
      L'INCI est délibérément complexe à déchiffrer, ça permet aux individus lambda comme toi et moi d'avoir de grandes difficultés à comprendre ce que cachent nos cosmétiques !

      Supprimer
  2. Plus le temps passe, plus j'ai l'impression que l'on se moque de nous et qu'on fait tout pour nous gâcher la vie avec des composants dégueulasses dans les produits ou même la nourriture ! (coup de gueule du jour, bonjour haha)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhé mais tu as bien raison de pousser un coup de gueule, je suis parfaitement d'accord avec toi et c'est vraiment inquiétant...
      J'ai la chance d'avoir le jardin de mon compagnon comme fournisseur officiel de mes bons petits plats, mais il faut être de plus en plus méfiant à l'égard des produits industriels !

      Supprimer
  3. Ton article est vraiment génial :) Pour ma part, je rejette tous produits qui ne correspondent pas à mes critères de qualité ! Que du bio pour ma routine ! Bye bye les produits chimiques :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oooh merci Maeva !
      Je suis bien d'accord avec toi :) J'ai aussi une tolérance pour les produits naturels non labellisés (enfin certains bien sûr) dont l'INCI me satisfait :)

      <3

      Supprimer
  4. Super article, je connaissais la plupart mais c'est franchement bien expliqué : nickel pour celles qui souhaitent s'y retrouver !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Fay ! :D
      Je pense que la plupart des gens qui ont décidé de changer de mode de consommation cosmétique connaissent les grandes lignes que j'ai exposées dans mon article :) Mais c'est un début hi hi, et j'espère aider les néophytes dans leur quête de compréhension de ce monde fermé !

      Supprimer
  5. Coucou miss,
    Super post!
    Peutetre as tu oublies les certifications etrangers (Soil Association, USDA organics, BiDH) qui sont aussi très utilises a l'etranger?
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exact Audrey ! Je me suis plutôt concentrée sur les labels français..
      Je ferai soit un édit soit un nouvel article sur le sujet, tu fais bien de le signaler !

      Belle journée
      Xx

      Supprimer
  6. Ah ben dis donc j'ai eu peur de retourner à l'école mais finalement c'est très intéressant (et tes petites animations m'ont bien fait sourire... ce qui ne gâche rien !). Je pense que nous sommes de plus en plus sensibles à tout ça et qu'il est bon d'avoir quelques bases sur le sujet : c'est chose faite ! Merci ;) Bises ! http://valeriesdays.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hi hi !
      Justement je voulais éviter le côté trop scolaire et les animations étaient bienvenues pour apporter une touche d'humour à un post un peu lourd en noms scientifiques divers et variés :)
      Ravie d'avoir pu t'apprendre quelques points essentiels !

      Bises :)

      Supprimer
  7. Coucou,
    Je suis tombée une première fois sur ton article sans avoir le courage de tout lire, et je viens de revenir dessus. Tout est super bien expliqué, j'ai appris pas mal de choses et j'en ai revisé d'autres. Je vais pouvoir l'envoyer à ma môman qui me demande tout le temps de petites explications sur le sujet.
    Bises
    Ara

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Contente de ne pas t'avoir complètement assommée ! :D
      & bonne lecture à ta Maman !

      Supprimer
  8. Un sujet qui me passionne également ! Je suis une grosse utilisatrice de la fonction "recherche INCI" du site "La vérité sur les cosmétiques". Elle permet même d'exporter l'analyse complète de la compo du produit au format pdf. Un très bon outil pour celles que ça intéresse...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Totalement d'accord ! Un très bon outil, accessible aux novices de surcroît !

      Supprimer
  9. Merci pour ce post très instructif ! Je savais certaines choses mais j'en ai appris d'autres, et comme c'est très récent pour moi de m'intéresser aux compo des produits, un petit guide ne m'a pas fait de mal ! Bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hi hi tu as bien raison ! Bon courage pour ta quête de savoir !

      Supprimer
  10. Merci pour le partage !
    Deltreylicious
    http://blackbeauty-mode-tendance.eklablog.com

    RépondreSupprimer
  11. Coucou

    Et bien , merci pour cet article MEGA complet , ça devrait nous aider pas mal à lire nos étiquettes maintenant :)

    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravie qu'il t'ait été utile !

      Bisous :)

      Supprimer
  12. Lol ! Trop mignon le petit caneton :3 En tout cas bravo pour cet article, le résumé est excellent et donne les clefs pour se mettre au bio avec des explications convaincantes !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Bérénice !
      J'apprends également beaucoup de choses sur ton blog :)

      Supprimer
  13. Coucou Miss,
    J'utilise régulièrement le site INCI justement quand j'ai des interrogations au sujet d'un composant que je ne connais pas encore. C'est super pratique.
    Bravo pour ton article hyper documenté. =)
    Ça m'a fait plaisir de te lire. Tu as du passer beaucoup de temps à rédiger tout cela.
    Je te souhaite une belle journée.
    A bientôt.
    Lili.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Lili !
      Oui, j'ai passé beaucoup de temps à le rédiger et le peaufiner en effet !
      Ravie qu'il t'ait plu :)
      Bises !

      Supprimer
  14. Bonjour! Très bon article, surtout que je travaille dans une compagnie où je crée des fiches produits pour les cosmétiques et autres produits de beauté. Cela va me servir pour mieux comprendre leur composition!
    Sinon, connais-tu le dioxyde de titane? (CI 77891). Selon les études, il serait nocif et très présent dans les produits avec des écrans solaires apparemment, et même les dentifrices!
    Amicalement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Diana!
      J'ai déjà entendu parler du dioxyde de titane, et malheureusement, je sais qu'il est autorisé en bio. Il s'agit d'un filtre UV et d'un colorant blanc (d'où l'utilisation dans les dentifrices). On le trouve aussi parmi les produits alimentaires comme liant.
      A vrai dire il est toujours compliqué de déterminer avec précision à quel degré et fréquence d'utilisation ce produit est dangereux. Je sais qu'en bio il est supposément entouré de corps gras pour éviter qu'il soit volatile et par conséquent pénètre nos poumons (car cancérigène). Mais d'autres arguent qu'il est dangereux pour d'autres raisons, comme la rupture de la barrière épidermique.
      Pour autant, en nanoparticules, il est dangereux en dessous d'une taille de 50 nm, et il est intéressant de savoir que Ecocert ne certifie en Bio que les produits contenant une taille de Dioxyde de Titane supérieure à 100 nm.

      Bises et à bientôt!

      Supprimer
    2. Je connaissais surtout ses effets sur la peau. Le fait qu'il reste et qu'il est impossible de l'éliminer quelque soit la méthode utilisée, et qu'à terme, il peut avoir une action néfaste sur le cerveau... Je ne savais pas qu'il était cancérigène... Haha...
      Pour l'instant, je n'utilise pas trop les cosmétiques bio, et donc j'espère que dans les produits que j'ai et qui possèdent du titane contiennent une taille de ce dernier supérieure à 50nm.
      Merci pour tes informations!
      Amicalement.

      Supprimer
  15. Il est super ton article! bravo !!

    RépondreSupprimer

Exprimez-vous !

Merci de votre visite